vendredi 21 septembre 2007

Sombre humeur

Si l’alcool bu a pu favoriser ce terrain-là, contribué à alourdir l’atmosphère du jour, les paupières difficilement entr’ouvertes, les cernes enflées, je déambule ce matin. Ce sera une journée sans. Ou encore, la journée du « j’aime pas ».

« J’aime pas »

Ø La logorrhée médiatique

Ø Les mêmes qui, dans la société actuelle du spectacle affligeant et de la comédie musicale, jouent de l’émotion populaire et, tout à la fois, dans le même temps, vous invitent à raison garder

Ø Les mots galvaudés (« moderne », « progrès »,…)

Ø Ceux qui ruent dans les brancards sans réfléchir… mais je me demande s’il y a encore un lieu, une place pour réfléchir

Ø Le délit de faciès et le délit de bâtardise qu’Hortefeux vient de systématiser….

Hier, j’ai écouté le Théâtre des Opérations donner à entendre des Poème de Théorème de Pasolini… La mère qui dénonçait cette horrible culture… et à la dire, la critique de Pasolini justifie tout ce qui, dans ma sombre humeur du jour, alimente mes « j’aime pas »… cette horrible culture… il faut porter haut et fort la parole afin de la dénoncer… et courir le risque d’être (momentanément ??) inaudible.

6 commentaires:

Andesmas a dit…

Ne serait-ce pas plus doux que de commencer une journée avec des "J'aime" plutôt que des "J'aime pas" ?

pigiconi a dit…

hier matin,je ne sentais nulle douceur, mais plutôt une violence, une impasse et je voulais aussi, malgré le sombre sursaut de mon humeur (passagère), y résister... bienvenu ici

Andesmas a dit…

J'espère que la sombre humeur passagère s'est éclaircie depuis...

pigiconi a dit…

Oui... je n'ai guère eu le temps d'y repenser... si, en fait, parce qu'une amie m'a écrit une lettre de révolte, de colère autant que de résistance... et peut-être que de la lire m'a aussi donné l'énergie qui me manquait ce matin-là.
et toi?

lapinblanc a dit…

Tiens, cela fait longtemps que je n'ai pas bu. Une des raison en est les lendemains difficiles, une autre les calories. Et la troisième que j'aime boire en bonne compagnie et il y a longtemps que je ne me suis pas retrouvé dans cette atmosphère. Parler avec la tête un peu plus haut que d'habitude, comme dans un nuage, et avoir l'impression de vivre ***plus***/

pigiconi a dit…

une bouteille de vin rouge, un feu de cheminée, le silence..........