samedi 8 septembre 2007

Fin de l'Histoire

Il peut y avoir quelque chose d’irritant dans cette écriture. Cette tendance à vouloir inscrire le Réel dans le fait poétique.

Les premières pages , je m’y colle. Je suis plein de ces paroles prononcées, devant cette assistance. Je suis dans l’assistance. C’est fini. Elle. Est. Arrivée. Oui, je la vois.

Mais je la perds tout aussitôt. Je loue la générosité de son adresse, mais je lutte avec tous ces bruits et autres incidences qui phagocytent le discours. Car « Fin de l’Histoire », est bruyant. Mais peut-être est-ce cela, Bégaudeau : il n’y a plus de héros. Du bruit. Tout ce bruit que nous faisons et qu’il récupère, au risque de nous rendre sourds.

6 commentaires:

lapinblanc a dit…

J'ai à nouveau une bibliothèque et je ne vis plus dans les cartons ***soupir (de bonheur)***

pigiconi a dit…

gérer les espaces dans les rayonnages, les vides, les incontournables qui n'y sont pas encore, ceux qui sont en double voire en triple (mais, pour chacun, une dédicace particulière)... ranger sa bibliothèque (très Walter Benjamin comme expression) c'est une vaste mission, inachevée (heureusement)... dans ma bibliothèque je m'aménage un rayon pour mes études... de nouveau étudiant, en master 2 de philo... I am very happy.

lapinblanc a dit…

J'hésite pour l'alphabétique sans genre, une sorte de classement minimum et minimaliste. Ou le thématisme subjectif mais dans ce cas, certains ne rentrent pas dans les cases, ou dans plusieurs... J'aime bien ce moment d'incertitude où je ne retrouve rien et où je re-découvre des auteurs. Autant de rencontres et d'émotions vives. J'ai aussi mis la main entre deux bouquins sur des graines de menhir. Où pourrais-je les planter ?

ekkooo a dit…

Parce que je voulais te remercier pour le lien
Et aussi, parce que je suis chiant avec ça..., te demander de ne mettre que "ekkooo" et pas "just un ekkooo sur le web"...
MERCI

pigiconi a dit…

C'est fait

buel a dit…

En même temps, le bruit nous rappelle que nous sommes vivant.